La pédagogie Montessori



Une pédagogie différenciée

La pédagogique Montessori repose sur une observation adaptée des enfants. Des ateliers auto-correctifs sont mis à sa disposition afin qu'il puisse expérimenter et se construire selon ses propres besoins du moment. L'idée est de l'aider à faire tout seul en stimulant tous ses sens.

L'objectif n'est pas de transformer les petits enfants en génies surdoués, mais de les aider à maîtriser leurs sens, leur autonomie, leur curiosité, le respect aux autres, leur confiance en eux et envers les adultes.


Le rôle de l'éducateur

L'éducateur est là pour éveiller le potentiel des enfants. Il est garant d'une ambiance de travail calme, structurée et bienveillante.

Il met en place un environnement et des ateliers qui évoluent en fonction des besoins des enfants présents.

L'essentiel du travail de l'éducateur est d'observer finement chaque enfant afin de déterminer à quel stade de développement il se trouve ("période sensible"). Il lui propose alors le bon atelier au bon moment et profite ainsi de l'élan naturel passager de l'enfant vers cet apprentissage.

Chaque atelier dispose d'un protocole d’utilisation spécifique. Avant qu'un enfant puisse manipuler seul un atelier, l'éducateur prendra le temps de le lui présenter en individuel.

L'éducateur laisse les enfants expérimenter le temps qu'il leur faut tout en protégeant leur espace de travail. Un lien de confiance s'établit dans la classe.

Des moments collectifs permettent aux enfants d'apprendre à travailler en groupe, à s’exprimer en public, à respecter les adultes et à écouter les autres. Ces moments permettent aussi de les préparer en douceur à un retour vers une école plus "classique".


Les ateliers Montessori :
du concret vers l'abstrait

Tous les ateliers Montessori sont disposés sur des étagères à hauteur des enfants pour qu'ils puissent y accéder en toute autonomie.

Un atelier Montessori est composé d'un plateau sur lequel est posé un matériel scientifiquement conçu pour permettre à l'enfant d'acquérir une notion précise à travers la manipulation (par exemple : identifier les couleurs, comprendre les dizaines, maîtriser un geste particulier, ...).

Les ateliers occupent une place bien définie au sein de la classe. Ils sont rangés par thématique et par niveau croissant de complexité.

Chaque enfant s'oriente naturellement vers les ateliers dont il a besoin pour se construire. Sous le regard bienveillant de l'éducateur, il est guidé dans ses choix par son plaisir d'apprendre.

Chaque atelier Montessori a un mode d'utilisation spécifique. Après une première présentation par l'éducateur, l'enfant peut manipuler le matériel autant de fois qu'il en a besoin, à tout moment de la journée.

Les ateliers sont auto-correctifs. L'erreur fait partie du processus d’apprentissage : elle est perçue comme positive. Actif et concentré, l'enfant progresse à son rythme vers la "maîtrise" de son apprentissage. 

Un fois son travail terminé, il a la responsabilité de le ranger à sa place, sur l’étagère.

L'ensemble des domaines d'apprentissage sont bien évidemment abordés : vie pratique, développement sensoriel, langage, mathématiques, ...


Un bénéfice pour la vie

Selon Maria Montessori, un individu vraiment éduqué continue à apprendre bien longtemps après ses années passées en classe, parce qu'il est motivé de l'intérieur par une curiosité naturelle.

Même si nous respectons les programmes de l'éducation nationale, l'objectif n'est pas tant de remplir les enfants avec des connaissances pré-sélectionnées, que de cultiver leur désir d'apprendre.

S'ils assimilent en profondeur de nombreuses notions (mathématiques, orthographe, concepts abstraits...), ils sont encouragés à se fixer des objectifs par eux-mêmes et à prendre en charge leur propre apprentissage.

Cette motivation leur sera très utile pour la suite de leur scolarité, quel que soit le chemin qu'eux et leurs parents auront choisi.


Critique de la pédagogie Montessori

Une mauvaise expérience ?

Le nom “Montessori” n'étant pas légalement protégé, il peut être utilisé par n'importe qui et dans n'importe quel but. Toute personne recherchant une école Montessori doit en être conscient. L’AMI (Association Montessori Internationale) ayant, entre autres, pour but de valider la pratique de la pédagogie Montessori dans les structures dites “Montessori”, elle constitue une référence valable quant à leur niveau de qualité.

Par ailleurs, rappelons que chaque établissement est différent, tout simplement parce que les personnes qui les dirigent et les animent sont différentes. Restez donc attentifs et prenez bien soin de trouver une école qui vous convienne, tant au niveau des locaux, de l’ambiance de travail, des éducateurs, de sa direction, de sa philosophie, etc. Une école Montessori pourra ne pas vous convenir et une autre vous enchanter.

Trop de libertés ?

Les enfants choisissant apparemment librement leurs ateliers et domaines d’apprentissage, on peut légitimement se demander s’ils seront en mesure d’intégrer toutes les notions scolaires importantes et requises par l’Education nationale. Certains élèves ne risquent-ils pas par exemple d’avoir des difficultés en mathématique, s’ils n’ont pas eu l’obligation et le désir de l’apprendre ?

En pratique, l'ambiance de l'école fait que les enfants sont naturellement attirés par les ateliers proposés. N'oublions pas non plus le rôle discret mais néanmoins réel des éducateurs : éveiller l'intérêt des enfants et garantir l'ambiance de travail et de jeu appropriée à la découverte.

Des études ont montré que les élèves issus d’écoles Montessori ont tendance à mieux réussir scolairement que ceux formés dans les écoles dites “traditionnelles”.

Quid de l'enseignement Montessori dans les écoles publiques ?

L’approche Montessori a généralement du mal à s’intégrer dans les écoles publiques, tant elle s’oppose à l’enseignement traditionnel qui force tous les enfants à progresser à la même vitesse et à maîtriser telle compétence à tel moment prédéfini.

Il est cependant à noter que de plus en plus d'écoles et de professeurs du public intègrent une partie de l’approche Montessori dans leur travail, ce que nous suivons avec intérêt. Citons aussi le cas des nombreux pays, comme le Canada ou la Suède, qui intègrent avec succès la pédagogie Montessori directement dans les écoles publiques.

Peu d'interaction entre enfants ?

En plus des moments de socialisation prévus (jeux, contes, repas...), les enfants peuvent interagir autant qu'ils le souhaitent. Cependant, les tâches et les défis présentés par les ateliers en autonomie sont généralement si satisfaisants pour eux qu'ils souhaitent s'y consacrer pendant leurs quelques heures de présence à l'école. Ces temps leur apprennent à ne pas interrompre quelqu'un qui se concentre et les aident ensuite à se socialiser avec plaisir.

Une créativité limitée ?

Chacun des ateliers Montessori est prévu dans un but pédagogique particulier. Ils peuvent donc, en apparence, brider la créativité des enfants. Nous avons une approche relativement ouverte à ce niveau, puisque l'enfant peut parfois être amené à expérimenter des choses inattendues avec un matériel donné. Cependant, pour faire une analogie avec la musique, nous ne considérons pas qu'il est "anti-créatif" d'apprendre à utiliser un violon afin de pouvoir s'en servir pour créer de la musique. Il en est de même pour le matériel Montessori.

On peut aussi s'étonner du manque de jeux où l'enfant "fait semblant". La plupart des très nombreux ateliers sont effectivement tournés vers le concret. On les poussera généralement d'abord à expérimenter les choses par eux-mêmes (par exemple : cuisiner) plutôt qu'imiter les actes des autres.

Au-delà du matériel strictement Montessori, nous pratiquons aussi de nombreuses activités d'éveil à la créativité des petits (poterie, peinture, musique, jeux...), notamment lors des ateliers du mercredi et pendant les vacances scolaires.

L'enseignement Montessori n'est-il pas trop cher ?

En France, la plupart des écoles Montessori étant privées, elles sont associées à des frais de scolarité qui peuvent paraître élevés, notamment pour des enfants en période pré-scolaire. Néanmoins, ils restent raisonnables si on prend en compte leur bénéfice à long terme.

Investir pour offrir à son enfant la meilleure expérience d'éducation possible dès ses premières années est un choix auquel tout parent devrait porter son attention. Beaucoup d'éducateurs pensent qu'il est plus sage d'investir dans l'éducation précoce que dans les années suivantes. 

L'enfant qui aura pris goût à l'apprentissage et qui travaillera de façon autonome et respectueuse avant six ans en tirera des bénéfices durant toutes ses années d'apprentissage. Un investissement rentable à long terme !

Maria Montessori, première femme
médecin psychiatre en Italie
et pédagogue de génie

Les ateliers sont librement à
disposition des enfants


Le respect de la liberté de l'enfant consiste à l'aider à l'aider dans ses efforts pour grandir. "
Maria Montessori


Les enfants apprennent à repasser
(atelier de vie pratique)


Si l'enfant n'a pu obéir aux directives de sa période sensible, l'occasion d'une conquête naturelle est perdue, perdue à jamais. "
Maria Montessori


Les ateliers permettent d'aborder
des notions très complexes


L’éducateur doit observer l’enfant, non pas avec l’intention de l’éduquer mais d’apprendre de lui comment l’éduquer. "
Maria Montessori


La Tour rose, l'un des matériel
Montessori les plus emblématique


Beaucoup de joie
et de couleur !


Travail en petits groupe
pour apprendre à collaborer
et se préparer à l'école "classique"


Atelier Montessori
de mathématiques

C'est la personne humaine et non la méthode d'éducation qui compte. "
Maria Montessori